legend of native americans indians

legend of native americans indians

QUANAH PARKER

QUANAH PARKER

Quanah Parker  Comanche Chief 1845 - 1911

 

Born of the union of Peta Nocona Comanche chief and the daughter of Colonel Parker, Cynthia Ann Parker, Quanah Parker was the last great chief of the tribe of his father. Quanah's mother is captured, nine years old in 1836 during a raid on Fort Parker in Texas. It is then raised by the tribe as the Nauduah. She married Peta Nocona to with whom she has three children: Pecos, Quanah, and Prairie Flower said Totsiyah language in Numuutuh (Comanche), (Prairie Flower). Peta Nocona was killed in 1860 during a battle against the Texas Rangers. Cynthia Ann Parker, recognized by the soldiers, is removed again to be renewed from Anglo-Texan family. She fled, but resumed it to die of hunger and grief with her daughter. Quanah took refuge with the Comanches Quahadi became its leader. This is the time of the systematic extermination of the buffalo by white hunters (in order to weaken and submit the Indian tribes) and Quanah illustrated in the battle against these fighters, which earned him great admiration in other tribes like the Kiowa.

 

 

It is at the head of 700 Kiowa and Comanche warriors that attack the fort of Adobe Walls on the advice of the medicine man Isatis, June 27, 1874. Superiority in firearms Texans is obvious. Quanah's horse is killed and he received a bullet but managed to escape. In 1875, the Comanches, weakened by hunger and the relentless violence of the army, must go and Quanah and his people are taken to a reservation in Oklahoma (Indian ground of deportation). Even in the reserve, it turns out to be a skillful leader. Although adopted some features of white culture (he even breeder and justice), this husband of seven wives and father of 25 children, not sign any treaty with the occupiers, but manage to be authoritative with his interlocutors .

 

 

He rejects monogamy (When the authorities of the reserve are the notice "You should keep only one wife," he replies "Yes, but you must select it, and tell my other wives") and Christianity but will eventually join the Native American Church (peyote mix of religion and Christian doctrine). He died February 23, 1911 in Oklahoma. His ashes and those of his mother will be transferred to Fort Sill.

 

Quanah Parker

 

 

Chef comanche 1845 - 1911

Né de l’union du chef comanche Peta Nocona et de la fille du colonel Parker Cynthia-Ann Parker, Quanah Parker a été le dernier grand chef de la tribu de son père. La mère de Quanah est capturée, âgée de neuf ans, en 1836 lors d’un raid sur fort Parker au Texas. Elle est alors élevée par la tribu sous le nom de Nauduah. Elle se marie à Peta Nocona avec lequel elle a trois enfants : Pecos, Quanah, et Prairie Flower se dit Totsiyah en language Numuutuh (Comanche), (Fleur de prairie). Peta Nocona est tué en 1860 lors d’une bataille contre les Texas Rangers. Cynthia-Ann Parker, reconnue par des soldats, est enlevée à nouveau pour être reconduite parmi sa famille anglo-texane. Elle s’enfuit, mais reprise elle se laisse mourir de faim et de chagrin avec sa fille. Quanah se réfugie chez les Comanches Quahadi dont il devient le leader. C’est l’époque de l’extermination systématique des bisons par les chasseurs blancs (dans le but d’affaiblir et soumettre les tribus indiennes) et Quanah s’illustre dans la lutte contre ces chasseurs, ce qui lui vaut une grande admiration chez d’autres tribus comme les Kiowas.

 

 

 

C’est à la tête de 700 guerriers comanches et kiowas qu’il attaque le fort d’Adobe Walls sur les conseils de l’homme-médecine Isataï, le 27 juin 1874. La supériorité en armes à feu des Texans est évidente. Le cheval de Quanah est tué et il reçoit une balle, mais parvient à s’échapper. En 1875, les Comanches, affaiblis par la faim et la violence incessante de l’armée, doivent se rendre et Quanah et les siens sont conduits dans une réserve en Oklahoma (terre de déportation des Indiens). Même dans la réserve, il s’avère être un dirigeant habile. Bien qu’adoptant certains traits de la culture blanche (il est éleveur et même juge de paix), ce mari de sept épouses et père de 25 enfants, ne signera aucun traité avec l’occupant, mais réussira à faire autorité auprès de ses interlocuteurs.

 

 

 

Il rejette la monogamie (Lorsque les autorités de la réserve le mettent en demeure "Vous ne devez garder qu'une seule épouse", il répond "D'accord, mais vous devrez la sélectionner, et prévenir mes autres épouses") et le Christianisme mais finira par rejoindre la Native American Church (mélange de religion du peyotl et de doctrine chrétienne). Il s’éteint le 23 février 1911 en Oklahoma. Ses cendres ainsi que celles de sa mère seront transférées à Fort Sill.

 

 

 

QUANAH PARKER



21/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres