legend of native americans indians

legend of native americans indians

Indian territories,territoires indiens

Native Americans, indigenous peoples of the Americas, also known as American Indians. They had even mean by the term Native American. The term Indian was first used by Christopher Columbus, who in approaching the mainland and islands of America, erroneously believed to have reached the Indies, in Asia. The term Native American refers to the indigenous peoples of North America, Mesoamerica (Mexico and Central America) and American texts Sud.Les below deal only with Indians united states

The Southwest

The Southwest was populated in the fifteenth century two types of Indian tribes settled farmers and nomads. The first farmers, the Hohokams, producing corn, beans and squash as early as 300 BC. BC They are the ancestors of the Pimas and Papagos today. Most farmers are still the famous Pueblo, Anasazi descendants of whose culture differentiation around 750 AD. AD: corn, beans, squash, stone houses, pottery. Culture of the Pueblo Indians, including the Zuni and Hopi, seems fairly preserved today. west of the area lived peoples belonging to the Yuman language group, including Havasupai and Mojave. Nomads, language athabasque, arrived in the Southwest in the fifteenth century they learned agriculture from the Pueblos and livestock from the Spanish: it is the Navajos and Apaches. from 1200 BC. BC, the inhabitants of this vast forested area began to grow sunflowers, amaranth, marsh elder, goosefoot, and fishing grew along the coastal regions. After 1000 BC. AD, the population of the Atlantic portion declined. In the Midwest appeared the first Mound Builders, the Hopewell, which built large burial mounds for their leaders or their religious ceremonies. This culture disappeared around 400 AD Hopewell. In 750 AD, the "culture of Mississippi," based on extensive cultivation of maize, developed and saw the creation of great cities: the greater Cahokia appears to have been, on the present site of St. Louis, would have sheltered more than 50,000 people. The first Europeans to approach Newfoundland came from Iceland around the year one thousand. Colonization of the region by Europeans began in the seventeenth century and met little resistance, epidemics imported from the Old World having decimated the Indians of the region. The Indians of the Woodlands include the Iroquois and Algonquin peoples linguistically affiliated with the Lenape (Delaware), the Micmac, Narragansett, Shawnee, Potawatomi, the Menominee and Illinois.

The Southeast

are people of the South-East included the Cherokee, Choctaw, the Chikasaws, the Creek and Seminole, known as the "Five Nations", who showed a great adaptability to resist European invasion . The Natchez, other people of Southeast known for their elaborately constructed burial mounds, were destroyed by Europeans in the eighteenth century.

The Plains

Bison hunting was the main source of food of the people of this cultural area to the extermination of the herds of wild bison in the 1880s. Most of the Plains Indians lived in small nomadic bands, some few farming villages built along the rivers centrales.La Plains Indian culture Plains became famous and is often seen as the stereotype of the culture "Indian" headdresses long feathers, the tipi, the pipe of peace, costumes and dances. The first Plains Indians were the Blackfoot, buffalo hunters, the Mandan and Hidatsa peoples of the agricultural region of the Missouri River. And Shoshone tribes and the Comanche, Sioux, Cheyenne and Arapaho, migrated to the Plains from 1450.

The Great Basin and California

The Indians of this region developed a lifestyle archaic - rustic hunting the deer and sheep, fishing (sea lions, dolphins, etc..), Netting of migratory birds, gathering pine nuts and berries - between 8000 av. AD and 1850 AD. AD They built villages fairly simple, with thatched houses, and did virtually no summer clothes. Agricultural technology was perfected, basketry even became an art. This region includes the Paiutes, the Utes and Shoshones, the Klamath, the Modoc, and Yuroks, the Pomos, Maidus, Miwoks, and Patwins Wintuns, and the "tribes of mission."
Trays
The Indians lived in winter villages composed of round houses built below the summer and camped in mat houses. They dried vast quantities of salmon caught in the rivers Columbia, Snake and Fraser and camas, which served as their winter supplies and, on the lower edge of the Columbia River, Wasco and Wishram tribes held a market town . Plateau Indians include the Nez Perce, the Wallawalla, the Yakima and Umatillas sahaptian language group, the Flatheads, and the Spokanes Okanagons Salishan language group, the Cayuse and Kutenai (without linguistic affiliation).

The east half of this region was once covered with ice; poor soil and the short summer made it impossible any form of agriculture. The Indians, nomadic, fished and hunted elk and caribou.

The Indians of the eastern half are Algonquians, including the Cree, Ojibwa (also called Chippewa), Montagnais-Naskapi. The western half is home to people belonging to linguistic group athabasque, including the Chipewyan, Beaver, Kutchins, Ingaliks, Kaska, and Tanana.
Indian lands for sale (early twentieth)

North-west coast of the Pacific


The richness and diversity of food resources favored the installation of a dense population, organized in large villages and living in wooden houses housing an extended family, sometimes with slaves, and led by a head. The winter had held ceremonies called potlatches. Trade was an important activity.

This cultural area was populated around 3000 BC. AD, woodworking and crafts in general it reached a high degree of sophistication. The tribes of this area are the Tlingit, Tsimshian, Haida, Kwakiutl, Nootka, Chinook, Salish, Makah and Tillamooks.

The Arctic
The length of winter makes any form of agriculture, the Inuit or Eskimos living from fishing and chasse.La Arctic region remained uninhabited until 2000 BC. AD, when the glaciers began to melt. In Alaska, the Inuit and Yuits (also called Youpiks) developed an ingenious technology to meet the harsh climate and scarce food resources. Aleuts have never migrated from their homeland, the Aleutian Islands, since 6000 BC. J.-C

 

Amérindiens, peuples indigènes des Amériques, également appelés Indiens d'Amérique. Ils se désignent eus même par le terme Native American. Le terme d'Indien fut employé la première fois par Christophe Colomb qui, en abordant le continent et les îles d'Amérique, croyait à tort avoir atteint les Indes, en Asie. Le terme Amérindien désigne les peuples originaires d'Amérique du Nord, de Méso-Amérique (Mexique et Amérique centrale) et d'Amérique du Sud.Les textes ci-dessous ne traitent que des Amérindiens des Etats unis

Le Sud-Ouest

Le Sud-Ouest était peuplé au XVe siècle de deux types de tribus indiennes : les cultivateurs sédentaires et les nomades. Les premiers cultivateurs, les Hohokams, produisaient maïs, haricots et courges dès 300 av. J.-C. Ils sont les ancêtres des Pimas et Papagos actuels. Les plus célèbres agriculteurs sont néanmoins les Pueblo, descendants des Anasazis dont la culture se différencia vers 750 apr. J.-C. : culture du maïs, haricots, courges, maisons en pierre, poterie. La culture de ces Indiens Pueblos, dont les Zuni et les Hopi, semble assez préservée aujourd'hui. à l'ouest de la zone vivaient les peuples appartenant au groupe linguistique yuman, dont les Havasupais et les Mojaves. Les nomades, de langue athabasque, arrivèrent dans le Sud-Ouest au XVe siècle ; ils apprirent l'agriculture auprès des Pueblos et l'élevage auprès des Espagnols : ce sont les Navajos et les Apaches. à partir de 1200 av. J.-C., les habitants de cette immense région boisée commencèrent à cultiver tournesol, amaranthe, sureau des marais, chénopode, et la pêche s'accrut le long des régions côtières. Après 1000 av. J.-C., la population de la partie atlantique déclina. Dans le Midwest apparurent les premiers Mound Builders, les Hopewells, qui construisirent de grands tumulus funéraires pour leurs chefs ou pour leurs cérémonies religieuses. Cette culture hopewell disparut vers 400 apr. J.-C. En 750, la « culture du Mississippi », reposant sur la culture extensive du maïs, se développa et vit la création de grandes villes : la plus grande semble avoir été Cahokia, sur le site actuel de Saint Louis, qui aurait abrité plus de 50 000 personnes. Les premiers Européens à aborder Terre-Neuve venaient d'Islande, aux alentours de l'an mille. La colonisation de la région par les Européens ne débuta qu'au XVIIe siècle et ne rencontra qu'une faible résistance, les épidémies importées de l'Ancien Monde ayant décimé les Indiens de la région. Les Indiens des Woodlands comprennent les Iroquois et des peuples linguistiquement affiliés aux Algonquins, les Lenapes (Delaware), les Micmac, les Narragansetts, les Shawnees, les Potawatomis, les Menominees et les Illinois.

Le Sud-Est

es peuples du Sud-Est comprenaient les Cherokees, les Choctaw, les Chikasaws, les Creek et les Séminoles, connus sous le nom des « Cinq Nations », qui firent preuve d'une grande faculté d'adaptation pour résister à l'invasion européenne. Les Natchez, autre peuple du Sud-Est réputé pour leur construction élaborée de tumulus, furent anéantis par les Européens au XVIIIe siècle.

Les Plaines

La chasse au bison était la principale source de nourriture des peuples de cette zone culturelle jusqu'à l'extermination des troupeaux de bisons sauvages dans les années 1880. La plupart des Indiens des Plaines vivaient en petites bandes nomades ; certains bâtirent quelques villages agricoles le long des fleuves des Plaines centrales.La culture des Indiens des Plaines est devenue célèbre et est souvent considérée comme le stéréotype de la culture « indienne » : les coiffes de longues plumes, le tipi, le calumet de la paix, les costumes et les danses. Les premiers Indiens des Plaines étaient les Pieds-Noirs, des chasseurs de bisons, les Mandan et les Hidatsa, des peuples agricoles de la région de la rivière Missouri. Puis certaines tribus Shoshones et Comanches, les Sioux, les Cheyennes et les Arapahos, migrèrent vers les Plaines à partir de 1450.

Le Grand Bassin et la Californie

Les Amérindiens de cette région développèrent un mode de vie archaïque — chasse rustique au daim et au mouton, pêche (lions de mer, dauphins, etc.), prise au filet d'oiseaux migrateurs, collecte de pignons et de baies sauvages — entre 8000 av. J.-C. et 1850 apr. J.-C. Ils bâtirent des villages assez simples, avec des maisons en chaume, et ne portaient pratiquement pas de vêtements l'été. La technologie agricole était perfectionnée ; la vannerie devint même un véritable art. Cette région comprend les Païutes, les Utes et les Shoshones, les Klamaths, les Modoc, et les Yuroks, les Pomos, Maidus, Miwoks, Patwins et Wintuns, et les « tribus des mission».
Les Plateaux
Les Indiens vivaient l'hiver dans des villages composés de maisons rondes construites en contrebas et campaient l'été dans des maisons en natte. Ils faisaient sécher d'énormes quantités de saumon pêché dans les fleuves Columbia, Snake ou Fraser et de camas qui leur servaient de provisions pour l'hiver et, sur la rive inférieure du fleuve Columbia, les tribus Wishram et Wasco tenaient une ville de marché. Les Indiens des Plateaux comprennent les Nez-Percés, les Wallawallas, les Yakimas et les Umatillas du groupe linguistique sahaptian, les Têtes-plates, les Spokanes et les Okanagons du groupe linguistique salishan, les Cayuse et les Kutenais (sans appartenance linguistique).

La moitié est de cette région était autrefois recouverte de glace ; la pauvreté du sol et la courte période d'été rendaient impossible toute forme d'agriculture. Les Indiens, nomades, pêchaient et chassaient l'élan et le caribou.

Les Indiens de la moitié est sont des Algonquiens, qui comprennent les Cree, les Ojibwés (également appelés Chippewas), les Montagnais et les Naskapis. La moitié ouest abrite les peuples appartenant au groupe linguistique athabasque, dont les Chipewyans, Castors, Kutchins, Ingaliks, Kaskas et Tanana.
Terres Indienne à vendre (début du XXéme)

Côtes nord-ouest du Pacifique


La richesse et la diversité des ressources alimentaires favorisèrent l'installation d'une population dense, organisée en grands villages et vivant dans des maisons de bois abritant une famille étendue, parfois avec des esclaves, et dirigée par un chef. L'hiver, avaient lieu des cérémonies appelées potlatchs. Le commerce constituait une activité importante.

Cette zone culturelle fut peuplée vers 3000 av. J.-C., le travail du bois et l'artisanat en général y atteignirent un haut degré de sophistication. Les tribus de cette zone sont les Tlingit, Tsimshians, Haidas, Kwakiutls, Nootkas, Chinook, Salishs, Makahs et Tillamooks.

L'Arctique
La longueur de l'hiver rend impossible toute forme d'agriculture ; les Inuits ou Eskimos vivent de la pêche et de la chasse.La région arctique resta inhabitée jusqu'en 2000 av. J.-C., époque à laquelle les glaciers commencèrent à fondre. En Alaska, les Inuits et les Yuits (également appelés Youpiks) développèrent une technologie ingénieuse pour faire face aux rigueurs du climat et aux maigres ressources alimentaires. Les Aléoutes n'ont jamais migré de le



05/04/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres