legend of native americans indians

legend of native americans indians

THE COMANCHES

THE COMANCHES

The territory of the Comanches included areas ranging from Colorado to the Rio Grande in Texas. This territory also known as the Great American Desert was full of old bison, deer, antelope, of bears and wolves. All the animals except the wolf, was hunted by the Comanches and their livelihoods. Their diet was supplemented by potatoes, fruits, nuts and berries were harvested by women. Their food was varied. The Comanches were good riders, they knew riding from an early age. Wealth among the members of the tribe was calculated based on the number of horses owned by one family. The men rode bareback, using blankets rather than a saddle. To prevent damage caused by friction, they wore loincloths and moccasins. The men learned to hunt and to fight on horseback. They had spears, shields, bows and arrows, large knives to fight in close combat.

Women for their cooking, cleaning and raising children. The Comanche were nomadic hunters and when they changed their territory, they were women and children bent in skin tipis, and prepared the start. When the children grew, they were allowed to make mistakes in order to learn. More men age more was expected of them to be friends, not to brag or to try to prove their masculinity. The Comanches had no major religious ceremonies. The most important phase in the life of a young man was looking for a vision. A boy was preparing carefully both physically and spiritually. He had to find a secluded place to fast, meditate and pray for days, waiting for a vision. She often came in the form of a being or an animal. If the child does not succeed the first time, try again until success. He could then return to the village as' man. It was his first experience with "puhas", a sort of divine power.

The Comanches were not very superstitious, but they believed that "puhas" protect their families and their weapons. If a man had a big "puhas" and knowledge of ceremonies, medicine and plants, it was called "medicine man" (medicine man). When the white man came into their territory, the Comanches and fought long and hard to defend their land. They ended up losers, however as with other tribes. Today we have little documentation of the Comanches except that at some point this great people dominated the South American west.

 

Le territoire des Comanches comprenait les zones qui vont du Colorado jusqu'au Rio Grande au Texas. Ce territoire aussi appelé le grand désert américain regorgeait autrefois de bisons, de chevreuils, d'antilopes, d' ours et de loups. Tous ces animaux, à l'exception du loup, étaient chassés par les Comanches et assuraient leur subsistance. Leur régime alimentaire était complété par des pommes de terre, des fruits, des noix et des baies qui étaient récoltées par les femmes. Leur nourriture était variée. Les Comanches étaient bons cavaliers, ils savaient monter à cheval depuis leur plus jeune âge. La richesse parmi les membres de la tribu était calculée en fonction du nombre des chevaux que possédait une famille. Les hommes montaient à cru, utilisant des couvertures plutôt qu'une selle. Pour prévenir des dommages causés par le frottement, ils portaient des pagnes et des mocassins. Les hommes apprenaient à chasser et à se battre à cheval. Ils avaient des lances, des boucliers, des arcs et des flèches, des grands couteaux pour se battre au corps à corps.

Les femmes quant à elles cuisinaient, nettoyaient et élevaient les enfants. Les Comanches étaient des chasseurs nomades et quand ils changeaient de territoire, c'étaient les femmes et les enfants qui pliaient les tipis en peaux et préparaient le départ. Quand les enfants grandissaient, on les autorisaient à faire des erreurs dans le but d'apprendre. Plus les hommes vieillissaient plus on attendaient d'eux d'être des amis, de ne pas se vanter ni de vouloir prouver leur masculinité. Les Comanches n'avaient pas de grandes cérémonies religieuses. La plus importante phase de la vie d'un jeune homme était la quête d'une vision. Un garçon s'y préparait avec soin autant physiquement que spirituellement. Il devait trouver un endroit retiré pour jeûner, méditer et prier pendant des jours, en attendant une vision. Elle venait souvent sous la forme d'un être ou d'un animal. Si l'enfant ne réussissait pas la 1ère fois, il essayerait à nouveau jusqu'au succès. Il pourrait alors rentrer au village en tant qu' homme. C'était sa 1ère expérience avec "puhas", sorte de puissance divine. Les Comanches n'étaient pas très superstitieux , mais ils croyaient que "puhas" protégerait leur famille et leurs armes. Si un homme avait un grand "puhas" et une connaissance des cérémonies, de la médecine et des plantes, on l'appelait "médecine man" (l'homme médecine). Quand l'homme blanc vint sur leur territoire, les Comanches les combattirent fort et longtemps pour défendre leur terre. Ils finirent cependant grand perdants comme pour les autres tribus. Aujourd'hui, nous avons peu de documentation sur les Comanches hormis qu'à un moment donné ce grand peuple domina le sud ouest de l'Amérique.

 

QUANAH PARKER



31/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres