legend of native americans indians

legend of native americans indians

the paiute tribes les paiutes

Related to the Shoshone, Small bands of nomadic gatherers, sometimes limited to one family, populated the inhospitable terrain very sparse.
In summer they were feeding on seeds, roots, berries, cactus fruit, pine nuts, but also ants, grasshoppers, snakes, lizards and rodents (especially rabbits and mice) and, of occasionally when cerfs.Elles did not eat coyotes, because they lent them supernatural powers.
             
In winter, there was little food available, we lived then on the stocks accumulated during the summer and famine threatened constantly.
Periods of abundance such as deprivation of opportunities traditionally come together in larger bands, often composed of people united by kinship bilaterally.



The leadership of the community was provided by seniors enjoy a certain prestige and were usually male.
                          
Friction between the few bands were caused by witchcraft accusations or romantic rivalries. There was little formal religion. You could see the spirits in dreams or visions; the Indians believed that their competition could not only confer the power to heal, but also how to hunt. This tribe of Indians lived in Orégon.En 1868, the Northern Paiute were defeated by General Crook.
         
In the 1930s, they still maintained some of their old way of vie.N having never signed the treaty, they were granted legal status in 1980, which allows them to deal with the federal government and have the opportunity to buy land.

 

les paiutes

 

Apparentés aux Shoshones,De petites bandes nomades de cueilleurs, parfois limitées à une famille, peuplaient les terres inhospitalières de façon très clairsemée.
En été, elles se nourrissaient de graines, de racines, de baies, de fruits de cactus, de pignons, mais aussi de fourmis, de sauterelles, de serpents, de lézards et de rongeurs (en particulier lapins et souris) ainsi que, de façon occasionnelle de cerfs.Elles ne consommaient pas de coyotes, car elles leur prêtaient des pouvoirs surnaturels.
             
En hiver, il y avait peu d'aliments disponibles; on vivait alors sur les stocks constitués pendant l'été et la famine menaçait sans cesse.
Les périodes d'abondance comme celles de dénuement étaient traditionnellement des occasions de se regrouper en bandes plus importantes, le plus souvent composées de personnes unies par des liens de parenté bilatérale.

La direction de la communauté était assurée par des aînés jouissant d'un certain prestige et qui étaient généralement de sexe masculin.
                          
Les rares frictions entre bandes avaient pour origine des accusations de sorcellerie ou des rivalités amoureuses. Il n'y avait guère de religion formelle. On pouvait voir les esprits dans des rêves ou des visions; les Indiens croyaient que leur concours pouvait conférer non seulement le pouvoir de guérir, mais aussi de faire bonne chasse. Cette tribu d'indiens vivait en Orégon.En 1868,les Paiutes du nord sont vaincus par le Général Crook.
         
Dans les années 1930,ils maintenaient encore en partie leur ancien mode de vie.N'ayant jamais signé de traité,ils se sont vu reconnaître un statut juridique en 1980,ce qui leur permet de traiter avec le gouvernement fédéral et d'avoir la possibilité de racheter des terres.
                  



28/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres