legend of native americans indians

legend of native americans indians

Lewis and Clark - Early explorers of the West

Lewis and Clark - Early explorers of the West

Lewis and Clark - Early explorers of the West

The beginning of the conquest of the West

Part of the territory traversed by the Lewis and Clark expedition were now in "Louisiana". In that time, Louisiana still belonged to France. Its territory was much larger than that of Louisiana today as it was the Gulf of Mexico south to Dakota in the north. Too vast to be administered by France distant (Napoleon had also other fish to fry) and Louisiana was under guardianship of the Spaniards who were well established in the Americas. On paper the Spanish had a territory that was to the banks of the Missouri to the edge of the Pacific Ocean, including all the Rocky Mountains. But this vast territoireétait largely unknown, especially unoccupied (by whites, of course). The Americans saw these lands and their wealth (especially fur) with lots of lust. We could also see if establish new settlements along the Missouri, the "Frontier" as it was called then.

 

U.S. President Thomas Jefferson, was originally one of the greatest explorations in history. On these orders, a mission of exploration was set up in 1804 to explore the territories lying between the Missouri River in particular already mapped and colonized the Pacific Ocean. Its official purpose was to find a way through the Rocky Mountains regions then still largely unexplored. This expedition was also a more objective scientific explorations mainly wildlife, botanical and geological. This expedition was led by the secretary of President Jefferson, Meriwether Lewis and his friend William Clark. Captain Lewis was born in 1774 in Albemarle County, Virginia. .

Son of a planter, he served six years in the U.S. Army before becoming the personal secretary of President Jefferson

Captain William Clark on the other hand was born in 1770, also in Virginia. He learned to survive in the wild with his older brother George. It s engagement in the army the age of 19 years and was able to perfect his knowledge logistics. It was in the army that Lewis and Clark became friends. Lewis and Clark left for four years aventure's and discovery, first whites to go west, to admire and discover the land of tribes that no white had ever seen before.

 

Lewis and Clark in Arikaras

In October 1804, the expedition led by Lewis and Clark was on the Missouri River in the region of the Dakotas. The fall in this region was apparently a real treat it, the freshness drove the mosquitoes, the sky was bright blue and grasslands had taken a golden brown. The hunt itself was also fantastic.

It was then that Lewis met the Indian Arikaras. Their number had been estimated at 30,000 people when the U.S. declared independence, the shipment did not find more than 2,000 people. The rest of the population was decimated by smallpox epidemics. Lewis met with the leaders of the last three Arikara villages. He offered them the tobacco they smoked together and then talks' s engaged. Lewis asked the Indians to stop their constant war with their neighbors, the Mandan. If they agreed, they would be under the protection of their new "father", the head of the 17 great American nation. At the end of his speech and to show its strength, Lewis did fire three shots, which had the amazing effect of the Indians who saw the weapon first. Then, Lewis offered other gifts;

vermilion paint, 400 sewing needles, beads, razors, scissors, knives, etc.. These offerings were very important in trade with the Indians because they felt offended and frustrated if the gifts were not up to their expectations.

This afternoon, the team of Lewis and Clark went to visit a nearby Indian villages. One of their companions named York was the cook of the expedition, was also the servant of Clark in the plantations of the latter. Having never seen in black, York greatly impressed the Indians. They both appreciated the visit of strangers they offered them ... their wives because they thought that the powers of their visitors are transmitted through sexual intercourse, from one to the woman and the woman to another ... One of Arikaras therefore invited York to have sex with his wife and he himself supervised the entrance of the tipi to the couple not be disturbed. It is not known if the Indians were able to get the credentials of their visitors, but what is certain is that they had already offered their women to white visitors they had transmitted venereal diseases. These diseases were spread throughout the camp and were clearly transmitted to the men of the expedition. Sergeant Ordway noted that women were Arikaras are among the most beautiful and cleanest it had been ...

Arikaras leaders said they were not hostile to whites, they would make peace with other tribes, but demanded in return the protection of whites and their guns. One of them boarded with whites to attend the negotiations in Mandan.

 

Visit of a village Mandan

The expedition continued on his way, up the river to the Mandan Indian territories (near the present city of Bismarck). The Mandans were known to be merchants and meet annually at the end of the summer, the tribes Crow, Assiniboine, Cheyenne, Kiowa, Arapaho, the companies of Hudson Bay, the North West Company and the men of Business in St. Louis. This is where we could appreciate the great diversity of style of Plains Indians. There were horses of Spanish leather garments, weapons, baskets, food, furs of all kinds, blankets, painted buffalo hides, etc..

There were two Mandan villages, Big White and his second Little Raven were the leaders of the first, second and Black Cat, Man Raven Chief were the heads of the second. Further along the Missouri River, there were still three Hidatsa villages. These often led raids to steal horses and bring back slaves while the Mandans were a hunting people. The total population of five villages was approximately 4.000 1.300 persons who were warriors. The head chef Mandan and Arikara Big White smoked the pipe together, peace between the two tribes seemed possible.

Yet on 30 November, a small group of fighters was attacked by the Mandan warriors Arikaras and a man was killed.

The New Year's Day 1805, Lewis and Clark and half of the expedition were invited by one of the leaders in Mandan celebrations. They witnessed many strange ceremonies. The older men of the tribe sat in a circle. Of young men and their wives' s settled behind them and prepared them smoking tobacco. When the beating of drums became more intense, one of the young men approached an old man and offered him his wife. The latter then advanced to the naked old man. She took him by the hand and the emmenaà part. If the old man could not honor it (they often don 'were even able to walk alone), it was all over again. All this took place because the Indians believed that the strength or the ability of a man could be transmitted to another man for sexual relations they had with his wife. The husband would then make love his wife and the strength of the old man would be sent. A rightly or wrongly, attributed to the Mandan men of the expedition with great powers, they attended their lovemaking as such.

 

Lewis et Clark - Premiers explorateurs de l'Ouest

Le début de la conquête de l'ouest

Une partie des territoires traversés par l' expédition LEWIS AND CLARK se trouvaient alors en "Louisiane". Dans ce temps là, la Louisiane appartenait encore à la France. Son territoire était bien plus important que celui de la Louisiane d'aujourd'hui puisqu'il allait du Golfe du Mexique au sud jusqu'au Dakota dans le nord. Trop vaste pour être administré par la France lointaine (Napoléon avait d'ailleurs d'autres chats à fouetter) la Louisiane se trouvait ainsi sous tutelle des Espagnols qui étaient bien implantés dans les Amériques. Sur le papier les Espagnols avaient un territoire qui allait des rives du Missouri jusqu'au bord de l'Océan Pacifique, englobant toutes les Montagnes Rocheuses. Mais ce vaste territoireétait largement inconnu, et surtout inoccupé (par les blancs, bien entendu). Les Américains voyaient ces territoires et leurs richesses (la fourrure surtout) avec beaucoup de convoitise. On pouvaient d'ailleurs voir s' établir de nouvelles colonies le long du Missouri; la "Frontier" comme on l' appelait alors.

 

  Le Président américain, Thomas Jefferson, fut à l'origine d'une des plus grandes explorations de l'histoire. Sur ces ordres, une mission d' exploration fut mise sur pieds en 1804 pour partir à la découverte des territoires qui se trouvaient entre le fleuve Missour en parti déjà cartographiés et colonisés et l'Océan Pacifique. Son but officiel était de trouver un passage à travers les Montagnes Rocheuses, régions alors encore largement inexplorées. Cette expédition avait aussi un but plus scientifique; essentiellement les explorations fauniques, botaniques et géologiques. Cette expédition fut menée par le secrétaire du Président Jefferson, Meriwether Lewis et son ami William Clark. Le Capitaine Lewis était né en 1774 dans le conté d'Albemarle en Virginie. .

Fils de planteur, il servit 6 ans dans l' armée américaine avant de devenir le secrétaire personnel du Président Jefferson

Le Capitaine William Clark quant à lui était né en 1770, lui aussi en Virginie. Il apprit à survivre dans la nature grâce à son frère aîné George. Il s' engagea dans l' arméeà l' âge de 19 ans et put y parfaire ses connaissances logistiques. C'est dans l' armée que Lewis et Clark devinrent des amis. Lewis et Clark partaient pour 4 ans d'aventure's et de découvertes, premiers blancs à parcourir l'Ouest, à admirer des terres et découvrir des peuplades qu'aucun blanc n'avait encore vu auparavant.

 

Lewis et Clark chez les Arikaras

En octobre 1804, l' expédition menée par Lewis et Clark se trouvait sur le fleuve Missouri dans la région des Dakotas. L'automne dans cette région fut semble-t-il un vrai régal, la fraîcheur avait chassé les moustiques, le ciel était d'un bleu éclatant et les prairies avaient pris une belle couleur dorée. La chasse elle-aussi était fantastique.

C'est à cette époque que Lewis rencontra les indiens Arikaras. De leur nombre qui avait été estimé à 30,000 personnes quand les Etats-Unis déclarèrent leur indépendance, l' expédition n'en trouva plus que 2,000 personnes. Le reste de la population ayant été décimée par les épidémies de variole. Lewis rencontra les chefs des 3 derniers villages Arikara. Il leur offrit du tabac qu'ils fumèrent ensemble, puis les discussions s' engagèrent. Lewis demandait aux indiens d'arrêter leur constante guerre avec leurs voisins, les Mandans. S'ils acceptaient, ils seraient alors sous la protection de leur nouveau "père", le chef des 17 Grandes Nations Américaines. A la fin de son discours et pour montrer sa force, Lewis fit tirer trois coups de canon, ce qui eut pour effet de stupéfier les indiens qui voyaient cette arme pour la première fois. Ensuite, Lewis offrit d'autres cadeaux;

de la peinture vermillon, 400 aiguilles à coudre, des perles, des rasoirs, des ciseaux, des couteaux, etc. Ces offrandes étaient très importantes dans les échanges avec les indiens, car ils se sentaient offusqués et frustrés si les cadeaux n'étaient pas à la hauteur de leurs attentes.

Cet après-midi là, l' équipe de Lewis et Clark partit visiter un des villages indiens des environs. Un de leur compagnons nommé York était le cuisinier de l' expédition, c'était aussi le serviteur de Clark dans les plantations de ce dernier. N'ayant jamais vu de noir, York impressionna beaucoup les indiens. Ceux-ci apprécièrent tant la visite des étrangers qu'ils leur offrirent... leurs épouses car ils pensaient que les pouvoirs des visiteurs leur seraient retransmis au travers des relations sexuelles, passant de l'un à la femme, puis de la femme à l'autre... Un des Arikaras invita donc York à avoir des relations sexuelles avec sa femme; il surveilla lui-même l'entrée du tipi afin que le couple ne soit pas dérangé. On ne sait pas si les indiens ont ainsi pu obtenir les pouvoirs de leurs visiteurs, mais ce qui est certain c'est qu'ils avaient déjà offert leurs femmes à des visiteurs blancs qui leur avait transmis des maladies vénériennes. Ces maladies étaient répandues dans tout le camp et furent évidemment retransmises aux hommes de l' expédition. Le sergent Ordway remarqua que les femmes Arikaras étaient pourtant parmi les plus jolies et les plus propres qu'il eu connu…

Les chefs Arikaras déclarèrent qu'ils n'étaient pas hostiles aux blancs, qu'ils feraient la paix avec les autres tribus, mais réclamèrent en retour la protection des blancs et de leurs canons. Un des leurs embarqua avec les blancs pour assister aux négociations chez les Mandans.

 

Visite d'un village Mandan

L' expédition poursuivit sa route, remontant le fleuve jusqu'aux territoires des indiens Mandans (à côté de la ville actuelle de Bismarck). Les Mandans étaient connus pour être des marchands et réunir chaque année à la fin de l'été, les tribus Crow, Assiniboine, Cheyenne, Kiowa, Arapaho, les compagnies de la Baie d'Hudson, la North West Company et les hommes d'affaires de St Louis. C'est ici qu'on pouvait apprécier la grande diversité du style des indiens des plaines. On trouvait des chevaux espagnols, des vêtements de cuir, des armes, des paniers, de la nourriture, des fourrures en tout genre, des couvertures, des peaux de bison peintes, etc.

Il y avait deux villages Mandan, Big White et son second Little Raven étaient les chefs du premier, Black Cat et son second, Raven Man Chief étaient les chefs du second. Plus loin sur le fleuve Missouri, il y avait encore trois villages Hidatsa. Ces derniers menaient souvent des raids pour voler des chevaux et ramener des esclaves alors que les Mandans était un peuple de chasseurs. La population totale des cinq villages s'élevait à environ 4,000 personnes dont 1,300 étaient des guerriers. Le chef Arikara et le chef Mandan Big White fumèrent ensemble le calumet, la paix entre ces deux tribus semblait possible.

Pourtant le 30 novembre suivant, un petit groupe de chasseurs Mandans fut attaqué par les guerriers Arikaras et un homme fut tué.

Le jour du Nouvel An 1805, Lewis et Clark et la moitié de l'expédition furent invités par un des chefs Mandans à des célébrations. Ils assistèrent à de bien étranges cérémonies. Les hommes les plus âgés de la tribu s'étaient assis en cercle. Des jeunes guerriers accompagnés de leurs épouses s' installèrent derrière eux et leur préparèrent du tabac à fumer. Quand le battement des tambours se fit plus intense, l'un des jeunes hommes s'approcha d'un vieillard et lui offrit sa femme. Cette dernière avança alors nue vers le vieil homme. Elle le prit par la main et l' emmenaà part. Si le vieil homme ne pouvait l' honorer (souvent ils n' étaient même plus capables de marcher seuls), il fallait tout recommencer. Tout ceci avait lieu parce que les indiens croyaient que la force ou l' habilité d'un homme pouvait être transmise à un autre homme par les relations sexuelles qu'ils pouvaient avoir avec sa femme. Le mari irait ensuite faire l' amourà son épouse et la force du vieil homme lui serait alors transmise. A tort ou a raison, les Mandans attribuaient aux hommes de l' expédition de grands pouvoirs, ceux-ci participèrent eux-aussi à ces ébats amoureux.

lewis and clark



31/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres