legend of native americans indians

legend of native americans indians

cheyenne traditions tradition cheyenne

cheyenne traditions   http://static.blog4ever.com/2012/03/678245/photo_678245_9951540_201204273411231.jpg


The Cheyennes are a tribe of buffalo-hunting Indians well known in the early days of Colorado History before the white settlement of the plains. The tribe belongs to the Algonquian linguistic group, and is one of three usually spoken of as the western Algonquians, the other two being the Arapahoes and the Blackfeet.

Arapaho Shield
An Arapaho shield is decoratied with bear paws. Stars, land, and sky form the background.

We commonly think of the Cheyenne Indians as mounted nomads following buffalo over the plains. Yet, since there were no horses in America at the time of discovery, the Indians were foot travelers. Many of them lived in permanent settlements. The Cheyennes have always cultivated the ground, raising corn, beans, and squash. They also gathered wild fruits and roots. This constituted a major portion of their subsistence. They also hunted small game such as birds and small mammals. As their migration took them to the plains they made foot surrounds of buffalo, and when possible drove the large animals off cliffs or into snowdrifts. Then, as the Cheyenne acquired horses they would then abandon agriculture and follow the buffalo herds across the plains; which would change them forever.

Indian hunting buffalo on horseback
A mounted hunter draws his bow.

The social life of the Cheyenne was friendly and agreeable. As a rule, husbands and wives were devoted to one another, and parents loved their children tenderly. The training of the little ones began in infancy, the first lessons being that they should always be good-natured and never quarrel with their fellows. They never scolded their children, only speaking to them and telling them the many stories of the past that would in turn shape their future.

In contrast, the Cheyennes were a warlike tribe and almost the first lesson taught a growing boy was that he must be brave. He was told that success in war would cause him to be respected and praised by all the people, and was reminded that the most important men of the tribe had reached their distinction through bravery and triumphs in war.

For many years the Cheyennes have been separated into two groups known as the Northern and Southern Cheyennes. These are merely two divisions of the same people, and the separation took place less than two hundred years ago. There is nothing permanent about it. Some people go to the south, live there a few years or a generation, and then come back to the north and vise versa. In the old days before the coming of the railroads there was frequent passing back and forth between Northern and Southern Cheyennes.

Cheyenne Story Telling
Story telling was a favorite form of entertainment. It was a common practice for hosts to have a feast and invite a story teller to be a guest, then after all had eaten, to relate his stories. Men known as good story tellers were in demand and very popular.

Some of the stories were short others were long, sometimes told in great detail, and even in sections. A short story may be told, and when it was finished the narrator stopped, and after a pause, said, "I will tie another one to it." Then there was a long pause; the pipe was perhaps lighted and smoked; a little conversation had; then the story teller began again and told another section of the tale, ending as before. At formal gatherings a man might tell a story and when finished might say: "The story has ended. Can anyone tie it to another?"

Sacred Stories
Sacred stories were told reverently and with ceremony. These sacred stories were to be told only at night. If related in the daytime the narrator would become hunchbacked.

Of the tails of the past, those narrating the events on the warpath were the most popular; by listening to them a fairly clear notion may be had on how tribal warfare was carried on.

 

traditions cheyenne
Le Cheyennes sont une tribu de chasse au bison, des Indiens bien connu dans les premiers jours de l'histoire du Colorado avant la colonisation blanche des plaines. La tribu appartient à la famille linguistique algonquienne, et elle  est l'une des trois habituellement a parler comme les Algonquins de l'Ouest, les deux autres étant les Arapahos et les Pieds-Noirs

Nous pensons généralement des Indiens Cheyenne qu'ils  etaient  des cavaliers nomades à la poursuite de buffle sur les plaines. Pourtant, puisqu'il n'y avait pas les chevaux en Amérique au moment de la découverte, les Indiens étaient des voyageurs à pied. Beaucoup d'entre eux vivaient dans des villages permanents. Le Cheyennes ont toujours cultivé la terre, élever le maïs, les haricots et les courges. Ils ont également recueilli les fruits sauvages et de racines. Cela constituait une partie importante de leur subsistance. Ils chassaient aussi le petit gibier comme les oiseaux et petits mammifères. pour suivre la  migration des buffles ils sont descendus dans les plaines i et lorsque cela est possible a conduit les grands animaux du haut des falaises ou dans des congères. Puis, comme les Cheyennes ont acquis des  chevaux, ils ont abandonné l agriculture  et  suivis les troupeaux de bisons dans les plaines;ce  qui les changera à jamais.

Indien chassant le bison à cheval
Un chasseur tire son arc monté.

La vie sociale des Cheyennes était sympa et agréable. En règle générale, les maris et les épouses  étaient consacrées l'un à l'autre, et les parents aimaient tendrement leurs enfants. La formation des petits a commencé dans l'enfance, les premières leçons étant qu'ils doivent toujours être de bonne humeur et de ne jamais se brouiller avec leurs semblables. Ils n'ont jamais grondé leurs enfants, ne leur parler et leur dire les nombreuses histoires du passé qui, à leur tour à façonner leur avenir.

En revanche, les Cheyennes étaient une tribu guerrière et presque la première leçon d' un garçon  qu'il fallait être courageux. Il a été dit que le succès dans la guerre lui ferait être respecté et loué par toutes les personnes, et a été rappelé que les hommes les plus importants de la tribu avaient atteint leur distinction par la bravoure et triomphe dans la guerre.

Depuis de nombreuses années les Cheyennes ont été séparés en deux groupes connus sous le nom du Nord et les Cheyennes du Sud. Ce ne sont que deux divisions d'un même peuple, et la séparation a eu lieu moins de deux cents ans. Il n'y a rien de permanent à ce sujet. Certaines personnes vont vers le sud, y vivre quelques années ou une génération, et revenir ensuite aux vice nord et étau. Dans les temps anciens, avant la venue des chemins de fer il y avait un fréquent va et-vient entre le Nord et les Cheyennes du Sud.

Histoire Cheyenne Raconter
Le storytelling est une forme préférée de divertissement. Il était une pratique courante pour les hôtes d'avoir une fête et inviter un conteur pour racanter ses histoires après avoir mangé. Les hommes connus sous le nom de bons conteurs étaient en demande et très populaire.

Certaines des histoires étaient  courtes d'autres étaient longues, parfois dit de façon très détaillée, et même dans les sections. Un peu d'histoire peut être racontée, et quand ce fut terminé, le narrateur s'arrêta, et après une pause, declarait, "Je vais attacher un autre pour lui." Puis il y eut une longue pause, le tuyau a été peut-être allumé et fumé; une petite conversation a eu, puis le conteur a commencé de nouveau et dit une autre section du conte, se terminant comme avant. Lors des réunions formelles un homme peut raconter une histoire et quand c'est fini pourrait-on dire: «L'histoire a pris fin Quelqu'un peut-il attacher à une autre.?"



04/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres