legend of native americans indians

legend of native americans indians

BIG FOOT

BIG FOOT

Big Foot was the leader of Miniconjou, massacred at Wounded Knee Creek December 29, 1890.

 

Big Foot and his people lived in the Cheyenne River reservation, and were the most enthusiastic believers in the Ghost Dance ceremony. Hunger and misery they found in the reserve during the final defeat in 1889 made the Lakota took refuge in the Messianic message of renewal of the Ghost Dance. The movement rapidly invades the whole camp, alerting the local Indian agents. Several dancers were deleted, others called to order by the troops.

 

At the Standing Rock Reservation, where Sitting Bull was suspected of encouraging the Ghost Dance in order to provoke an uprising, there was bloodshed when the Indian police killed Sitting Bull during his arrest. Many of the tribe of the old chief died then escaped and took refuge with Big Foot.

 

The latter decided to lead his people away from violence met at Standing Rock, and escaped south to Pine Ridge, hoping to find safety. Sick, Big Foot had no warlike intentions, and wore a white flag when the military patrols captured December 28, 1890. That night, Big Foot and his tribe encamped near Wounded Knee Creek, surrounded by soldiers.

 

The next morning, the soldiers settled machine guns all around the camp, and began to confiscate the weapons to the Indians. When a shot was fired accidentally, the soldiers opened fire, and within minutes, killing more than 370 Lakota. Then they pursued the women and children, to shoot them several kilometers from the first confrontation.

 

Big Foot was the first to be slaughtered at Wounded Knee.

 

 

Big Foot

Big Foot fut le leader du groupe Miniconjou, massacré dans la crique de Wounded Knee le 29 décembre 1890.

Big Foot et son peuple vécurent dans la réserve de Cheyenne River, et furent les croyants les plus enthousiastes de la cérémonie de la Ghost Dance. La famine et la misère qu'ils trouvèrent dans leur réserve, lors de la défaite finale en 1889, firent que les Lakotas trouvèrent refuge dans le message de Renouvellement Messianique de la Ghost Dance. Le mouvement envahit rapidement tout le campement, alertant les agents indiens locaux. Plusieurs danseurs furent supprimés, d'autres rappelés à l'ordre par les troupes.

A la réserve de Standing Rock, où Sitting Bull fut suspecté d'encourager la Ghost Dance dans le but de provoquer un soulèvement, il y eut une effusion de sang lorsque la police indienne tua Sitting Bull lors de son arrestation. Beaucoup de la tribu du vieux chef décédé s'échappa alors pour se réfugier auprès de Big Foot.

Ce dernier décida de conduire son peuple loin de la violence rencontrée à Standing Rock, et s'échappa vers le sud, à Pine Ridge, espérant y trouver la sécurité. Malade, Big Foot n'avait plus d'intentions belliqueuses, et portait un drapeau blanc lorsque les patrouilles militaires les capturèrent le 28 décembre 1890. Cette nuit-là, Big Foot et sa tribu campèrent près de la crique de Wounded Knee, cernés par les soldats.

Le matin suivant, les soldats installèrent des mitrailleuses tout autour du camp, et commencèrent à confisquer les armes aux indiens. Lorsqu'un coup de feu partit accidentellement, les soldats ouvrirent le feu, et en quelques minutes, tuèrent plus de 370 lakotas. Puis ils poursuivirent les femmes et les enfants, pour les abattre à plusieurs kilomètres du lieu de la confrontation première.

Big Foot fut le premier à être abattu à Wounded knee.

BIG FOOT



04/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres